top of page

Alimentation: Outils pour les menus de vos enfants avec rigidités alimentaires

Que notre enfant soit autiste ou non, nous avons tous en tant que parents connus les joies de poser cette fameuse question : « que mange-t-on ce soir ? » (outils pour les menu enfants souffrant de rigidités alimentaires en fin d’articles)

Si votre enfant est autiste, il se peut qu’il ait ce que l’on appelle des « rigidités alimentaires ». Que zako ?

Il s’agit d’un trouble de l’alimentation que l’on retrouve assez souvent chez l’enfant et même les adultes autistes.

Cela peut se caractériser de différentes manières (liste non exhaustive) :

– Un dégoût pour certaines textures ou odeurs

– Refus de goûter tout nouvel aliment

– Refus d’aliments de certaines couleurs

– Hyper sélectivité ou au contraire trop manger voir un besoin d’engloutir la nourriture

– Attachement à une marque (par exemple ne vouloir que des petits pois de la marque Cassegrain et refuser tout autre petit pois d’autres marques)

Enfant attrapant des fraises sur une table

Certains enfants autistes ne ressentent pas la sensation de satiété, d’autres encore vont manger tout ce qu’ils trouvent, même des choses qui ne se mangent pas. Et puis il peut y avoir des rigidités de comportement (l’enfant souhaite manger uniquement la même chose à chaque repas par exemple), ou une difficulté dans la mastication.


Vous l’aurez compris, ces rigidités alimentaires peuvent rapidement devenir un enfer pour nous parent dont le rôle est de prendre soin de nos enfants, de leur apporter une bonne hygiène alimentaire et des repas équilibrés.

Ça, c’est en théorie par ce que dans la VRAIE VIE ça n’est pas toujours comme ça que cela se passe.

Quand on est parents d’enfants différents, il faut parfois choisir ses combats pour éviter de nous épuiser à longueur de journée. On apprend avec le temps à lâcher prise sur certaines choses pour pouvoir garder l’énergie nécessaire pour gérer d’autres choses, plus importantes encore.

Si nos enfants ne mangent pas toujours équilibré, ils mangent. Et c’est déjà pour nous une victoire en soi.

Alors inutile lors des repas de famille ou entre amis, de nous demander si c’est normal que notre enfant mange encore des chips ou si l’on pense que c’est bien pour lui de manger autant de chocolat. Parfois, lorsque l’on est invité, nous n’avons pas le choix du menu et l’on sait pertinemment que ce que vous avez prévu ne plaira pas du tout à nos enfants. On essaye d’éviter une crise pour pouvoir profiter de ce moment avec vous.

Mais on ne dit rien, on est poli… alors, par pitié soyez-le aussi.


3 donut sur une table

C’est très frustrant de voir petit à petit son enfant refuser tout ce qu’on lui propose à manger.

Mon fils mangeait de tout et vers l’âge de 2 ans il a commencé à devenir extrêmement sélectif.

Malgré ce que l’entourage peut penser, il ne s’agit pas d’un caprice encore une fois. Mais bien d’un trouble de l’alimentation.

L’intensité de celui-ci peut varier d’un enfant à l’autre, ainsi que les.


Si nous faisons notre maximum et de notre mieux pour que nos enfants se nourrissent correctement, ll est aussi temps de cesser de culpabiliser les parents.


Pour toutes ces raisons, nous avons souhaité vous proposer cet article en fonction de nos vécus en tant que mamans d’enfants autistes, avec des troubles et des personnalités très différentes.


Un jour, France, notre présidente m’a invité à faire un pique-nique chez elle. Connaissant l’autisme de ses enfants, je lui ai proposé de faire les sandwichs pour tout le monde. Oui, mais voilà, chacun des enfants avait ses préférences. Préférences, je le rappelle qui ne sont pas des caprices. Et c’est comme ça que nous avons eu des sandwichs : jambon — beurre, que jambon ou jambon — ketchup…

En y repensant, nous rions de bon cœur. Cela nous fait de souvenirs et chacun a apprécié le moment. Plutôt que l’un de nos enfants ne mange pas ou qu’il y ai une crise. La question à se poser à ce moment-là c’est : qu’est-ce qui est le plus important ? Et vous trouverez rapidement la réponse.


Comment fais-je les menus de mes enfants ?


Oui je suis de ces mamans qui font les menus du mois. Cela me permet de m’organiser en termes de temps, d’idées, mais aussi de budget.

Pour que cela aille plus vite, les enfants ont leur menu et nous adultes nous avons les nôtres. Bien souvent il y a un aliment commun. Parfois, non. Et dans ce cas il y a un petit bol à côté de leur assiette dans lequel je mets ce que nous mangeons, pour qu’il goûte s’il le souhaite. Cela ne touche donc pas les aliments dans son assiette, cela le familiarise avec cette nouveauté.

Ce n’est pas systématique, car je voudrai qu’il goûte aussi par plaisir et non pas par obligation.


Pour gagner du temps, j’ai rempli une fiche pour chacun de mes enfants, car le petit prend exemple sur le plus grand bien évidemment.

(fiche à la fin de cet article que vous pourrez télécharger).


Dessus se trouve :

Les aliments qu’ils aiment, qu’ils adorent, qu’ils détestent, mais aussi les odeurs d’aliments qu’ils ne supportent pas.


En faisant mes menus, je pioche dans ces fiches. Cela me permet en fonction des informations que j’ai, de faire de mon mieux pour que malgré les rigidités alimentaires, le repas soit un minimum équilibré. Mais ce n’est pas ou du moins plus ma priorité absolue. Le but chez nous c’est de prendre plaisir à manger, dans le calme et la bonne humeur. Un bon moment pour tous.


Et chez vous cela se passe comment ?



Ce que j'aime manger (variante jaune)
.pdf
Download PDF • 34KB

Ce que j'aime manger (variante bleu)
.pdf
Download PDF • 29KB

Ce que j'aime manger
.pdf
Download PDF • 34KB

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page