La carte mentale, cette aide précieuse

J'ai découvert ça il y a peu de temps grâce à la psychologue qui suit mon fils autiste.

Paul a toujours eu beaucoup de mal à apprendre par coeur. Il n'a jamais appris une table de multiplication, il préfère la calculer par exemple. Si à l'école primaire cela n'a pas posé de soucis, c'est un peu différent maintenant qu'il est au college.

Je me suis sentie un peu dépassée sur l'organisation des devoirs à un moment donné. Je voyais que cela faisait beaucoup pour lui aprés une journée déjà bien fatigante au college. Nous savons à quel point nos enfants atypiques sont plus fatigables.

La longueur des leçons à apprendre a fini de m'achever. Paul a d'excellents résultats mais voyant la galère des devoirs devenir de plus en plus ingérable je me suis dit qu'il lui manquait une méthode ou une manière plus simple d'aller à l'essentiel et d'apprendre comme les copains sans que cela devienne un calvaire.




Et c'est là que ma fabuleuse psychologue est venu à ma rescousse et m'a parlé de ces fameuses cartes mentales. Je crois que France la présidente de l'association m'en avait touché un mot bien avant mais à ce moment là je n'y ai pas prêté attention.

Je vous avoue que j'étais très sceptique au départ. A croire que moi aussi l'inconnu et les changements ne me plaises pas vraiment.

Je me suis quand même lancé, trop soucieuse de vouloir faire mon maximum pour mon fils. Je connais ses capacités et son excellente mémoire. Cela me faisait mal au coeur de voir qu'il était en difficultés non pas par manque de capacités mais juste par ce que la méthode qu'on lui proposait ne lui correspondait pas. Je me fiche qu'il fasse de grande études ou non, mais je veux qu'il puisse avoir le choix.


Quel est le but d'une carte mentale?

Le but d'une carte mentale est d'aller à l'essentiel et de créer un outil visuel qui permettra à votre enfant de retrouver en quelques secondes dans sa mémoire l'information dont il a besoin.

A savoir donc en premier lieu si votre enfant est plutôt visuel ou auditif dans sa manière d'apprendre et de retenir les informations.

Il faut toujours garder en tête que nos enfants sont sans cesse sur stimulés au niveau sensorielle mais aussi cérébrale. Ils doivent constamment essayer de comprendre les codes sociaux et les situations autour d'eux, il réfléchissent à pleine choses, plus les stimulis exterieur comme le bruit, les informations visuelles et reçoivent donc un flot important d'informations divers toute la journée. Si on peut leur faciliter un peu la vie je crois que nous comme eux chacun appréciera.




Définition: (merci Wikipédia)

Une carte heuristique, carte cognitive, carte mentale1, carte des idées ou encore schéma heuristique, est un schéma, supposé refléter le fonctionnement de la pensée, qui permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée. Le terme anglais mind map est également parfois utilisé en français.

À l'inverse du schéma conceptuel (ou « carte conceptuelle »2), les cartes heuristiques offrent une représentation arborescente de données imitant ainsi le cheminement et le développement de la pensée.


Comment créer une carte mentale?

On part du sujet général que l'on inscrit au milieu de la feuille. Pour ma part pour le moment j'utilise des fiches bristols. Je pense que le format est bien car cela évite de mettre trop de détails.

Si besoin ne pas hésiter à utiliser plusieurs fiches.

Par exemple il m'est arrivé de scinder une leçon en plusieurs fiches. A vous de voir si par exemple vous faites une fiche définitions, une autre sur une autre partie de la leçon etc...

Ensuite il s'agit d'utiliser des couleurs pour que l'enfant retrouve plus facilement les informations en les associant à des codes couleurs.

Pour ma part je simplifie au maximum! 1 lien = 1 idée

Connaitre parfaitement mon fils m'aide énormément je dois dire.

Sur internet vous pourrez trouver toute sorte de carte mentale déjà faite. Cela pourrait vous donner des idée en fonction de votre enfant. De la plus simple à la plus élaborée.

Retrouvez quelques cartes mentales vierges en fin d'article.




En pratique cela donne quoi?

Bah en pratique ça me change la vie en fait! Paul ne passe plus mille an a essayer d'apprendre bêtement par coeur. Cela le décourageait bien souvent dés le départ et c'était crise sur crise pour le mettre aux devoirs.

Quand il y a une leçon un peu longue et donc plusieurs fiches / cartes mentales, je coupe en deux. Par exemple je fais moitié moitié. Il en apprend 4. J'essaye de faire un mélange de très simple et d'un peu plus compliqué pour lui (je connais très bien mon fils). Comme il est content de réussir sur le simple et que bien évidement je lui montre à fond comme je suis contente et fière de lui et bien il est plus ouvert pour apprendre les fiches moins faciles et ça fonctionne super bien. Ensuite il fait une pause et à le droit de faire quelque chose qui lui plait (récompense). Re belote pour la suite des fiches un peu plus tard dans la journée (quand c'est le week end c'est plus simple). Etant donné qu'il était fier de lui et qu'il a vu qu'il avait réussi le matin, cela se passe bien pour le reste. A part si il y a eu un soucis (crise, imprévu etc...) entre temps. Dans ce cas là je lâche et je lui fait confiance. Il doit juste relire un certain nombre de fois les fiche avant de dormir. Cela lui fait un petit temps calme avant de se coucher c'est parfait.

Une fois que c'est inclus dans le rituel de fonctionnement c'est tout bon! Mais comme toute mise en place cela demande un petit moment d'adaptation.