top of page

LES GLIMMERS : LES PETITES CHOSES QUI FONT DU BIEN

SPÉCIAL AUTISME



« Glimmer » est un terme anglais utilisé d’abord par Deb Dana dans son livre The Polyvagal Theory in Therapy : Engaging the Rhythm of Regulation

Un glimmer n’appartient qu’à soi. C’est un petit rien du tout qui fait tout.


C’est une façon de canaliser certaines hypersensibilités sensorielles omniprésentes chez les personnes autistes notamment. Ils permettent de se relaxer et de procurer de la joie et un sentiment de sécurité à un moment d’anxiété, de stress, etc.

Chacun possède des glimmers différents, il faut trouver les siens.

Ils peuvent prendre la forme de moments ou d’éléments positifs qui ont un impact bénéfique sur l’esprit et la santé mentale. C’est une forme d’évasion sensorielle.

Un glimmer n’appartient qu’à soi. C’est un petit rien du tout qui fait tout.


Voici quelques exemples illustrés par Manon Chassery, ambassadrice de communication à Café Autisme.



Affiche explicative des glimmers

Exemple glimmers



Exemple glimmers

Exemple glimmers

Exemple glimmers



Exemple glimmers




Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page