top of page

Quand les devoirs virent au calvaire

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’un sujet qui fâche : les devoirs !


Nous allons essayer de vous aider, car on ne sait que trop bien que les devoirs virent au calvaire.


Je ne sais pas chez vous, mais ici se mettre aux devoirs relève du miracle ! Et c’est valable pour tous les âges.


Cela peut venir de plusieurs facteurs différents :

  •  L’enfant contextualise. C’est-à-dire que pour lui le travail de l’école se fait à l’école et non à la maison. Il devient alors compliqué de lui faire accepter que le travail de l’école puisse aussi se faire à la maison.

  • L’imprévue : et oui les devoirs de dernière minute cela existe surtout au collège. Pour un enfant dont les rituels ont une importance capitale, il devient alors quasi impossible de le mettre aux devoirs dans ces conditions.

  • La fatigabilité de l’enfant. Ce n’est peut être pas assez pris en compte. Mais sur une journée déjà bien remplie, durant laquelle l’enfant est déjà très sollicité (relation sociale, travail, bruit…) lui en demander davantage en rentrant à la maison est une torture pour lui. En effet l’enfant ne verra pas les devoirs comme un compliment dans l’apprentissage, mais plus comme une superposition de choses à faire. On lui en rajoute encore et en étant fatigué c’est mission impossible.


Enfant riant sur un banc

Parlez-en avec l’instituteur, l’institutrice, les professeurs, les professionnels qui suivent votre enfant et soyez bien à l’écoute. En tant que parent, vous pouvez voir certains signaux que d’autres ne verront pas.

Aussi, sachez que le fait de mettre la pression à votre enfant (et de vous la mettre aussi à vous par la même occasion) pour qu’il fasse absolument ses devoirs n’améliorera pas forcément son niveau scolaire, bien au contraire. Le plus important est de surveiller son travail et d’être régulier. S’il ne fait pas un ou deux exercices, cela ne changera pas grand-chose, mais cela pourra lui permettre d’avoir quelques minutes de plus pour se reposer ou pour vous, vous éviter une crise et passer une soirée plus calme pour toute la famille.


Zéro culpabilité ! Pensez aussi à vous et au reste de la famille. Souvenez-vous, posez-vous la question : est-ce que c’est grave ? Qu’est-ce que cela va changer ? Et lâcher prise.


Pour ce premier article sur ce sujet, on partage avec vous plusieurs sites qui sont plus orientés pour les enfants scolarisés en primaire voir au collège. D’autres articles suivront celui-ci.


personne faisant ses devoirs


Le premier site est une mine d’informations et d’outils impressionnants, il peut vous aider sur beaucoup de sujets.


Le second site, vous permet de fabriquer vos propres cartes mentales, un outil vraiment génial pour la mémorisation.


Suivant les classes et l’âge, nous savons que les difficultés ne sont pas les mêmes. N’hésitez pas à nous en faire part.


Nous souhaitons vous parler dans un prochain article de l’introduction à la lecture et la résolution de problème.



Kommentare


Die Kommentarfunktion wurde abgeschaltet.
bottom of page